Prochains RDV

- vendredi 13 et samedi 14 avril 20h30

Rupture à domicile
Au théâtre ce soir 

- mercredi 25 avril 15h30

Le poids d'un fantôme
Spectacle famille 

- mardi 29 mai 20h30

Horowitz le pianiste du siècle
Avec Francis Huster

- vendredi 1er et samedi 2 juin 20h30

La mort en rose
Cabaret loufoque et littéraire

- samedi 16 juin 20h30

Hôtel Dalida
Gratuit

contact

Marie-Claude Prévitali, Karim Hachim, Fabien Dominguez

tel. 04 76 86 84 00 - contact@mediaconseilpresse.com

theatredevienne.com

suivez-nous

Culture/théâtre : Molière, jeune public et comédie romantique au Théâtre de Vienne en mars-avril

visuels

Théâtre/création : Le Misanthrope du mardi 13 au samedi 17 mars à 20h30 au Théâtre de Vienne - durée : 1h50 - ©Isabelle Fournier

Molière, jeune public et comédie romantique au Théâtre de Vienne en mars-avril

Communiqué de presse

2018-03-12

Culture/théâtre : Molière, jeune public et comédie romantique au Théâtre de Vienne en mars-avril

La saison dédiée à Molière continue au Théâtre de Vienne (Isère). L'équipe du directeur Michel Belletante propose 5 représentations de sa création Le Misanthrope du 13 au 17 mars qu'il adapte à notre époque. Juste après, place au jeune public avec Le Petit Chaperon Louche le mercredi 21 mars à 15h30. Enfin, la comédie romantique prend ses quartiers avec "Rupture à domicile" de Tristan Petitgirard vendredi 13 et samedi 14 avril.

 

> Théâtre/création : Le Misanthrope
du mardi 13 au samedi 17 mars à 20h30 - durée : 1h50 - de 8 à 27€ la place

Le Misanthrope a des choses à dire sur notre époque. Il est vrai qu’Alceste est plus audible que les autres “extravagants” de Molière, (Orgon, Monsieur Jourdain, Harpagon ou Arnolphe), car il est intelligent. Et que la lucidité dont il fait preuve face à l’hypocrisie de son temps génère de la sympathie. Taciturne, sincère et farouchement opposé à tout ce qui dénature la vérité, il critique ouvertement toutes les fausses attitudes à la mode, les fausses valeurs et les faux-semblants se présentant à lui, l’incorruptible, défenseur du sens au milieu d’une société du signe futile et artificielle…

Ce parangon de vertu a un talon d’Achille… Son amour pour Célimène, une jeune femme mondaine, coquette et tout à fait médisante, totalement intégrée aux “vices de son temps”… Alceste est amoureux d’elle, mais voudrait bien corriger les défauts de la belle et la remettre dans le droit chemin (c’est-à-dire son chemin, celui qui éloigne de ce monde et des hommes qui le composent). Cette contradiction est justement le moteur et le ressort dramatique de la pièce. Cette “comédie” peint la complexité humaine au travers de la primauté de l’amour propre : chacun lutte pour imposer son point de vue personnel et, peu importe les moyens, pourvu qu’on ait la fin… “Solitaire ou solidaire ?”.

 

Théâtre et Compagnie
Mise en scène : Michel Belletante
Avec Steeve Brunet, Renaud Dehesdin, Floriane Durin, Leo Ferber, Carl Miclet, Gilles Najean, Philippe Nesme, Marianne Pommier

 

 

> Jeune public : Le Petit Chaperon Louche
Mercredi 21 mars à 15h30 - durée : 50 minutes - de 5 à 10€ la place

Cette fable contemporaine, d’après le conte de Charles Perrault, dépeint la rencontre amoureuse, entre Charlotte, une jeune française coiffée d’un chapeau rond rouge et Loupchnik, un jeune réfugié égaré dans les bois. Elle est une petite fille pétrie de lectures romantiques, il est un jeune voleur de poules, analphabète. Elle a été élevée dans un petit village de “Douce France”, le pays des droits de l’Homme. Il vit seul à l’orée du bois et vient d’un “pays en feu”. Elle a la peau blanche, de bonnes manières et se délecte de métaphores, Il a la peau brûlée par le soleil, le cheveu de travers et s’exprime dans un français approximatif. Elle est ronde comme une pomme, il est maigre comme un clou. Le Petit Chaperon Louche plaide le droit à la différence, à la rencontre. Cette allégorie espère honorer à sa façon les privilèges de l’enfance. Ici, le Petit Chaperon Rouge n’exprime aucune crainte vis-à-vis de ce loup vagabond et nous permet d’imaginer autre chose que ce que la “peur de l’autre” génère habituellement de méfiance ou de fantasmes. Une belle leçon d’humanité.

 

Compagnie Premier Acte
Texte et mise en scène : Sarkis Tcheumlekdjian
Interprètes : Mégane Cottin, Claude Leprêtre, Dimitri Valiau

 

 

> Théâtre/comédie : Rupture à domicile
Vendredi 13 et samedi 14 avril à 20h30 - durée : 1h40 - de 18 à 35€ la place

Rompre n’est jamais facile, alors pourquoi ne pas payer quelqu’un pour le faire à votre place ? Un soir, Eric Vence fondateur de l’agence “Rupture à domicile”, est missionné par Hyppolite pour annoncer à sa compagne qu’il a décidé de la quitter. C’est là qu’Eric tombe sur Gaëlle, son ex, partie il y a sept ans sans la moindre explication… Evidemment Eric ne lui dit pas qu’il a été engagé pour faire capoter sa relation actuelle. Il pense avoir un coup d’avance car en retrouvant son ex, il sait avant elle qu’elle est célibataire… Une comédie originale où les quiproquos s’enchaînent pour notre plus grand plaisir. Une pièce nominée aux Molières 2015 dans la catégorie “auteur francophone vivant”, avec Olivier Sitruk…

 

Texte et mise en scène : Tristan Petitgirard
Avec : Olivier Sitruk, Anne Plantey et Benoit Solès