repère

Les 3 objectifs de la campagne civilités
> Sensibiliser les usagers au bien-vivre ensemble et aux règles de civilité, côté usagers comme côté conducteur.
> Valoriser les personnels qui assurent la tranquillité de tous sur le réseau.
> Enrichir la relation entre personnel et usagers.

contact

Marie-Claude Prévitali, Karim Hachim, Fabien Dominguez

tel. 04 76 86 84 00 - contact@mediaconseilpresse.com

www.tag.fr

suivez-nous

Les bonnes manières ? Une question de bon sens pour la SEMITAG

visuels

Les 15, 16 et 17 mai, trois journées du bon sens pour faire de la prévention et de l'éducation sur la civilité dans les transports en commun du réseau TAG

Question de bon sens : campagne pour la civilité sur le réseau TAG

Communiqué de presse

2019-05-15

Les bonnes manières ? Une question de bon sens pour la SEMITAG

A partir de mai, on ne fait plus ce qu’il nous plaît... si cela nuit au bien voyager ensemble  ! La SEMITAG lance une grande campagne en faveur des civilités en mai et juin. Une promotion positive, décalée qui se veut moteur de changement d’attitude. A côté des outils de communication traditionnels, l’opérateur des transports en commun de l’agglomération grenobloise organise trois « journées de bon sens » avec ses salariés les 15, 16 et 17 mai. Une action de sensibilisation sur le terrain pour donner plus d’impact aux messages.

On a tant à partager... même les bonnes manières ! Cette phrase résume la nouvelle campagne de communication de la SEMITAG qui débute le 15 mai pour six semaines. Affiches aux arrêts voyageurs, spot dans les bus et tramway, annonce sur les réseaux sociaux, la SEMITAG mobilise tous ses moyens pour faire passer les conditions du bien voyager ensemble. Aux supports classiques, la SEMITAG ajoute une opération de trois jours sur le terrain baptisée « les journées de bon sens », les 15, 16 et 17 mai. Une centaine de salariés se sont portés volontaires pour sensibiliser les voyageurs aux règles toutes simples de civilité.

 

Philippe Chervy, DG SEMITAG et Yann Mongaburu, président du SMTC, présentent la nouvelle campagne Question de bon sens

 

Ne pas montrer du doigt
Pour aborder ce sujet sensible, la SEMITAG a choisi un ton positif qui ne montre pas du doigt et ne juge pas les usagers qui ne prêtent pas attention aux autres. La campagne se place du point de vue des victimes de gestes et d'attitudes indélicates. Le ton décalé interpelle et fait appel à l'intelligence de chacun pour partager les règles du vivre ensemble.

 

Pas de pied sur les banquettes, ni de musique à tue-tête
Si l'indice de satisfaction des voyageurs du réseau TAG avoisine les 93,7% en 2018, certains actes gâchent leur trajet au quotidien. Au palmarès des incivilités les moins supportées : les pieds sur les sièges, la musique à fond et l'insalubrité. De leurs côtés, les conducteurs se plaignent souvent du blocage des portes des trams et le manque de courtoisie qui pèse sur leur ambiance de travail. La campagne de communication se focalise sur ces quatre thèmes pour changer les comportements. 

 

Des attentions ciblées pour conduire au changement
A la réprimande en réponse à une attitude déplacée, la SEMITAG préfère ici faire vivre une expérience positive aux contrevenants. Les trois « journées de bon sens » seront l'occasion pour les salariés du réseau TAG d'offrir des écouteurs aux mélomanes ou des sacs poubelles à ceux qui font la fête. « Nous espérons, explique Philippe Chervy, DG de la SEMITAG, que cet échange concret et palpable sera plus impactant et mémorisable qu'une simple affiche "rappel à l'ordre" ». Une préoccupation que confirme Yann Mongaburu, président du SMTC, pour qui « l'explication des conséquences de l'attitude de chacun est fondamentale dans la lutte contre les incivilités ou la fraude sur le réseau du SMTC ».



Télécharger le communiqué de presse