Exploiter ses retombées médias sur le web et les réseaux sociaux : place aux bonnes pratiques !

  • Fabien Dominguez

Montrer que les journalistes s’intéressent à ses produits/services ou suivent l’actualité de son entreprise, permet de gagner en crédibilité auprès de ses clients, partenaires ou prospects. Alors oui, on est tous ravis – les attachés de presse en premier :) – lorsqu’on reçoit des retombées presse qualitatives. Et on a souvent envie de les partager avec le Monde entier !

Mais attention danger ! Les articles de presse et les reportages (quel que soit leur support : TV, radio, presse écrite, web) présentent un caractère d’originalité. Ils sont protégés par le droit d’auteur en tant qu’œuvres littéraires. Les infractions aux droits d’auteur sont lourdement sanctionnées : 300 000 euros d’amende, jusqu’à 3 ans d’emprisonnement, dommages et intérêts, peines complémentaires telle l’affichage obligatoire de la décision judiciaire…

Dès lors la diffusion d’une « œuvre » n’est pas libre. Pour être certain d’agir dans les règles et ne pas vous froisser avec un média ou un journaliste, l’agence RP media conseil presse vous livre le guide du bon élève !

1/ Vous pouvez le faire

Vous pouvez relayer sur vos réseaux les liens vers les articles et reportages disponibles gratuitement en ligne. Vous pouvez ainsi partager largement les liens vers le replay d’un JT de 13h, un article sur un site web d’information, le podcast d’une émission radio… Ces retombées vous crédibilisent et augmentent votre audience en externe auprès de votre cible professionnelle ou grand public. Ces bonnes nouvelles sont fédératrices aussi en interne. Vous pouvez donc diffuser ces liens sur votre profil Linkedin, sur votre page Facebook, sur votre intranet d’entreprise, sur votre site internet, sur vos panneaux d’informations… Vous pouvez compléter vos publications d’une capture d’écran pour rendre votre post plus visuel et attractif.

Notre client vOOg  a largement partagé les podcasts de ses deux passages sur Europe 1 sur ses réseaux.

2/ Vous pouvez le faire sous certaines conditions

Lorsque la retombée n’est pas disponible en ligne, la prudence s’impose. Vous pouvez informer vos cibles internes et externes des parutions en diffusant la Une du magazine ou un très court extrait de l’article (titre + chapô + visuel).

3/ C’est interdit

La diffusion de l’article dans son intégralité est totalement interdite quel que soit le réseau utilisé !
Évidemment vous n’avez pas le droit de modifier, corriger ou sortir de son contexte une retombée presse !

Le conseil de media conseil presse

Combiner offres commerciales et retombées médias, la bonne idée pour leur donner plus de puissance ! Par exemple, créer une newsletter valorisant le produit ou le service qui a été l’objet d’un reportage TV avec ou pas une remise spéciale ! Vous élargissez ainsi l’audience de la retombée média… L’équipe de media conseil presse propose régulièrement cette option à ses clients. Des newsletters ont été réalisées pour l’ADT de Saône-et-Loire après la diffusion d’un feuilleton de 5 jours au JT de 13h de TF1 autour des châteaux du département. Idem pour les Thermes de Brides-les-Bains après des reportages aux JT de TF1 ou France 2. Avec des taux d’ouverture bien supérieur aux autres outils plus classiques.

Vous voulez aller plus loin ? contactez-nous !

Nous sommes disponibles pour partager un café, un déjeuner ou un moment sur Skype !

52, avenue Félix Viallet
38000 Grenoble

Agence de relations presse à Grenoble depuis 1995.
Créatrice de contenus pour vos actions produits, corporate et événements.

écrivez-nous un petit mot

Veuillez entrer votre nom et prénom
adresse e-mail manquante ou invalide
Invalid Input
à valider

Le blog MCP

Suivez-nous sur les réseaux